La FIBA lève ses sanctions !

http://i.eurosport.com/2015/09/15/1691030-35819080-2560-1440.jpg?w=1950La FIBA Europe a levé vendredi ses menaces contre les fédérations rebelles dans le conflit avec l'Euroleague, écartant ainsi le risque de non participation aux jeux Olympiques de l'Espagne, l'un des pays visés.

L'Espagne sera bien là. Et c'est bien logique. La FIBA a décidé de lever vendredi ses menaces contre les fédérations rebelles. "Les fédérations nationales concernées ont réagi positivement. Par conséquent, les équipes nationales devraient participer aux prochaines compétitions", a dit la FIBA dans un communiqué après la tenue de son conseil de direction à Dublin.

L'instance dirigeante du basket européen reprochait à quatorze fédérations affiliées leur soutien à l'Euroleague dans la querelle qui a pour enjeu le contrôle des compétitions continentales de clubs. Parmi les pays concernés figuraient plusieurs nations majeures du basket, l'Espagne, la Lituanie, la Serbie et l'Italie, mais pas la France, fidèle à la FIBA.

L'Espagne et la Lituanie seront là

Selon cette dernière, ces fédérations avaient le tort de laisser certains de leurs clubs disputer la saison prochaine l'Eurocoupe, organisée par l'Euroleague, alors que la FIBA lance une nouvelle épreuve, la Ligue des champions, censée la remplacer. La FIBA Europe, soutenue par la Fiba au niveau mondial, avait menacé d'exclure ces pays des prochaines compétitions internationales, c'est-à-dire notamment de l'Euro-2017, mais aussi des jeux Olympiques et des tournois de qualifications olympiques (TQO) qui les précèdent.

L'Espagne et la Lituanie, déjà qualifiées, pourront donc participer aux JO; l'Italie, la Serbie et la Grèce tenteront leur chance aux TQO. Les autres pays dans le viseur étaient la Croatie, la Turquie, la Russie, l'Israël, le Monténégro, la Macédoine, la Bosnie-Herzégovine, la Pologne et la Slovénie.

source: Eurosport

Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.